Kinshasa - RDC / Luanda - Angola
18/07/2019
NOUS SUIVRE SUR

L’année académique 2018-2019, dans la Faculté de Philosophie Saint Pierre Canisius, a été placée sous le signe de l’excellence. Certes, Canisius a une longue tradition d’excellence et nous pouvons déjà voir dans sa devise, –  rigueur et qualité – une invitation à rechercher l’excellence et à rendre témoignage de l’excellence (Cf. Les caractéristiques de l’éducation jésuite, 1987, chap. 7). Toutefois, au cours de cette année, notamment sous l’impulsion du Doyen de la Faculté et du conseil des étudiants, tous les étudiants ont été invités à réexaminer leur visée de l’excellence et à faire de celle-ci le maître-mot de leurs actions et de leurs réflexions. Ainsi, le thème qui a accompagné la vie de la Faculté s’est articulé comme suit : « Philosophie comme manière de vivre : vers les horizons de l’excellence ».

C’est justement dans cette optique de la visée de l’excellence que la Faculté a daigné primer les étudiants qui se sont distingués dans l’un ou l’autre domaine de la vie de la Faculté. Cette cérémonie de remise des prix a eu lieu le samedi 15 juin 2019 de 10h00 à 12h15, dans la grande salle saint Pierre Canisius. Deux grands moments ont marqué cette matinée.

Le premier moment a été consacré à une brève communication sur l’excellence, donnée par le père Léon de Saint Moulin, SJ, au mot du président sortant du conseil des étudiants ainsi qu’à la présentation du nouveau conseil. Dans sa communication, le père Léon a fait une petite archéologie de la notion d’excellence, en la reliant au magis ignatien ainsi qu’à la notion d’émergence, chère au feu cardinal Malula. Il a rappelé à l’auditoire que le « magis » n’exprime nullement un superlatif. Etre excellent ne veut pas dire être meilleur que les autres ou atteindre un niveau ultime de croissance, mais cela implique plutôt « le développement le plus complet des possibilités de chaque individu à chaque étape de la vie, uni au désir de poursuivre ce développement pendant toute la vie et à la volonté de mettre au service des autres ces dons une fois développés » (Cf. Les caractéristiques de l’éducation jésuite, n. 107).

Dans son discours, Joël Kouam, SJ, le président sortant du conseil des étudiants a expliqué l’intention de cette dernière activité organisée par le conseil. La remise des prix aux étudiants vise à louer l’effort du respect des règles de la Faculté (Ponctualité) ainsi que l’amour voué à cette institution (dévouement et service), à récompenser l’effort de ceux qui se sont exercés, avec rigueur, à la réflexion critique et à la recherche, et à encourager les nombreux talents (littéraires, artistiques, sportifs, etc.) qui foisonnent dans la Faculté. Il n’a pas manqué de remercier les autorités académiques et les professeurs pour leur accompagnement généreux ainsi que les étudiants pour leur collaboration et sens d’engagement, les invitant à faire davantage. Il a terminé son mot en présentant le nouveau conseil, dont la présidence sera assurée par l’étudiant Prince Dimandja, SJ.

Après un interlude musical, le second moment a été consacré à la remise des prix proprement dite. Le Doyen de la Faculté, le père Willy Moka, SJ, a présidé lui-même à l’appel des nominés. La remise des brevets de mérite et des cadeaux symboliques était assurée respectivement par les pères Augustin Kalubi, SJ, (Président du Conseil d’Administration de l’ULC) et Cyprien Bwangila, SJ, (secrétaire académique de la Faculté). Les prix étaient divisés en deux grandes catégories : prix d’excellence dans les activités académiques pour chaque promotion (prix de la ponctualité, prix de la bonne application académique, prix du dévouement et du service) et para-académiques (prix du meilleur article dans Raison Ardente, prix de la musique, prix du théâtre, prix du sport).   

La cérémonie s’est close avec le mot du père doyen de la Faculté. Il a invité les primés et tous les étudiants à ne pas dormir sur leurs lauriers, à fuir le minimalisme et l’arrivisme. L’excellence, a-t-il souligné, est essentiellement mouvement, tension vers le davantage. Tous sont donc conviés à faire de cette valeur la marque distinctive de la Faculté, et l’horizon critique et prospectif de leur conduite et de leur action, aussi bien au sein de la Faculté que partout ailleurs. Après la prière conclusive, dite par le père Cyprien Bwangila, un cocktail fraternel est venu mettre un terme à l’activité.

Une telle cérémonie est une première pour la Faculté de Philosophie Saint Pierre Canisius. Elle témoigne de la vigueur et de l’éternelle jeunesse de cette vieille institution, fille aînée de l’Université Loyola du Congo. Notre souhait est que cette tradition de la reconnaissance et de l’encouragement à l’excellence se pérennise (pourquoi ne pas s’étendre à toute l’université ?). Loin de tout esprit de concurrence, l’excellence doit être perçue comme cet idéal humain et évangélique que chacun doit poursuivre dans ce qu’il fait ; un idéal que résument parfaitement les « quatre C » (conscience, competence, compassion & commitment).

 

Christian KOMBE, sj

Canisius Kimwenza

JÉSUITES DANS LE MONDE
Cause Mgr MUNZIHIRWA
FRONTIÈRES
PORTRAIT
GALERIE PHOTOS
NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
joomla social media module
© JESUITES 2016