Kinshasa - RDC / Luanda - Angola
13/11/2019
NOUS SUIVRE SUR

La semaine du 20 mai de l’année en cours, à Iniangi, était marquée par les préparatifs immédiats de la célébration de l’anniversaire de la Pâque de Jacques Bellière vers le Père Céleste. Et le samedi 25 mai, tout était fin prêt pour les célébrations prévues : l’eucharistie et la bénédiction de la tombe nouvellement construite.

A 09 h 00, pendant que la cuisine s’activait pour qu’à 13h00 le repas soit servi,  l’espace aménagé pour la célébration eucharistique n’attendait qu’accueillir les convives dont certains étaient déjà arrivés la veille, notamment  les abbés et les sœurs de Dinga (la paroisse située à 30 km d’Iniangi). Le père Jean Mboma SJ était aussi attendu cette veille là ; mais, hélas ! parti de Kin depuis  11h00, il ne nous est arrivé à Iniangi que le samedi très tôt matin (à 3h00) ! (no comment !)  

Au total, cent vingt invités étaient attendus, mais nous en avions accueillis plus.  A 09h30, c’est Monseigneur l’évêque du diocèse de Popo Kabaka qui fit son entrée dans la parcelle de la Communauté, en provenance de Dinga. Le temps juste de l’accueillir et l’installer pour un en-cas, avant la célébration de l’eucharistie. Entre temps, les convives arrivaient de partout et prenaient place… Les abbés et les invités de Kasinsi (une autre paroisse voisine située à 31 km d’iniangi) arrivèrent 30 minutes après l’Evêque.  Et le temps avançait au rythme d’Iniangi !

A 10h30, l’heure prévue pour la messe, Monseigneur l’Evêque était prêt pour la procession, malgré nos craintes vu la précarité de sa santé. Deo gratias ! Tout s’était bien passé. Monseigneur était entouré de huit  prêtres (dont quatre Jésuites) et un diacre.  

Les textes choisis étaient ceux de la Seconde épître de St Paul à Timothée (2 Tim 2, 8-13) et l’Evangile de Jésus-Christ selon St Matthieu (Mt 25, 14-30 : la parabole des Talents).

L’homélie du Père Evêque fut un des moments forts de cette eucharistie. En trois points il nous a fait revivre ce que fut Jacques. En voici le condensé :

  1. Pauvreté et simplicité de Jacques. Le Père Jacques, disait Monseigneur Louis Nzala, n’était pas né savant, moins encore riche. Mais il a appris à fructifier l’intelligence et les différents dons qu’il  a reçus, en vue de  les faire bénéficiers aux autres, à ses frères et sœurs du diocèse, surtout de la région de Pelende. En cela il est déclaré « serviteur bon et fidèle ». Il a été fidèle en peu de choses, et il entre dans la joie du Père. En lui, pas de goût de grandeur ; Jacques n’a été qu’un simple itinérant…    
  2. Jacques, ‘Pauvre avec les pauvres’. Dans son itinérance, a souligné le père Evêque, Jacques n’exigeait rien. Il mangeait tout ce que l’on lui offrait et buvait dans le même verre que « les tata et les mama dibundu » (les catéchistes ou membres du comité ecclésial de base). Il leur était très proche. Il n’y avait aucune barrière entre Jacques et ses chrétiens dans cet apostolat de proximité qu’il a eu à exercer.
  3. Social, Jacques portait ce souci d’améliorer les conditions de vie de ses ouailles. Il a encouragé que les lieux des célébrations eucharistiques et les logements des habitant de différents villages/ centres pastoraux soient décents. Il a ainsi servi de passerelle pour l’achat des tôles et d’autres matériels de construction. 

Voilà retracée, en ces trois points, la vie de notre Jacques.

Avant la bénédiction finale, nous avons dit, au nom du Père Provincial, un mot de remerciement à Monseigneur l’Evêque pour sa sollicitude paternelle et son déplacement jusqu’à Iniangi. Et, à son tour, Monseigneur l’Evêque n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude au Père Provincial qui continue à être attentif à la mission jésuite dans le Kwango et plus particulièrement dans le diocèse de Popokabaka.

Monseigneur l’Evêque a ensuite procédé à la bénédiction de la tombe. C’est seulement après qu’un repas de circonstance, accompagné de malafu, était servi aux convives qui s’en retournèrent contents chez eux. Et ainsi vers 16h00 le silence légendaire de Hemuna regagna la maison. Encore une fois, à notre Jacques, RIP. Avec notre affection !

François Nakahosa sj

Iniangi 

 

JÉSUITES DANS LE MONDE
Cause Mgr MUNZIHIRWA
FRONTIÈRES
PORTRAIT
GALERIE PHOTOS
NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
joomla social media module
© JESUITES 2016