Kinshasa - RDC / Luanda - Angola
17/07/2019
NOUS SUIVRE SUR

Le Jeudi 04 Avril 2019, le Père Georges KATUMBA, Coordonnateur du RMPP et du MEJ pour l’Afrique, est arrivé à Abidjan pour quelques jours de travail. Il a été accueilli et logé dans la Communauté jésuite ITCJ.

En effet, depuis quelques années, l’Apostolat de la Prière (AP) a changé d’appellation devenant Réseau Mondial de la Prière du Pape (RMPP). Rappelons que le Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ) constitue la branche juvénile  de l’AP, et donc du RMPP. Le RMPP est un service d’Eglise proposé à tous les chrétiens afin qu’ils se mobilisent par la prière pour les défis de l’humanité et de la mission de l’Eglise, défis qui sont confiés chaque mois par le Pape. Deux outils innovants permettent de prier et d’être en communion, par-delà les distances, avec les millions de personnes constituant le RMPP ; il s’agit de la Vidéo du Pape, traduite en quatorze  langues, et de l’application Click to Pray, une application de prière du Pape disponible sur Google Play Store. Pour la vidéo du pape du mois de Mai prochain, le choix est porté sur la Côte d’Ivoire. Une première en Afrique ! Voilà ce qui explique la présence du Coordinateur Africain au pays d’Houphouët Boigny .

Le père Georges a été délégué par le Directeur mondial du RMPP pour accueillir et accompagner les réalisateurs de la vidéo du Saint Père pour l’intention de prière du mois de Mai. Il s’agit de messieurs MANONO et PABLO, deux citoyens espagnols de l’agence Machi de Rome. Le Directeur Afrique du RMPP-MEJ a profité également de cette occasion unique pour rencontrer les mejistes de la Côte d’Ivoire.

La paroisse Saint Jean-Baptiste d’Abobo a été le lieu choisi pour l’enregistrement de ladite vidéo. Le dimanche 07 avril, c’est au cours de la deuxième messe, célébrée par le curé de la paroisse, le père Apollinaire et concélébrée par le Père KATUMBA, que les deux réalisateurs espagnols ont démontré leurs talents de « chasseurs d’images ». D’ailleurs, quel cameraman ou photographe pouvait demeurer insensible à la beauté que dégageait l’église paroissiale Saint Jean-Baptiste avec ses fidèles parés, chacun selon sa région, de leurs habits traditionnels ?

Après la célébration eucharistique, le Directeur du RMPP pour l’Afrique a tenu à remercier le curé et les chrétiens de la paroisse Saint Jean-Baptiste pour l’accueil et surtout pour avoir facilité la réalisation de ce travail.

Après cette belle célébration eucharistique, le Père Georges en sa qualité de Coordonnateur Africain du MEJ s’est retrouvé avec les mejistes venus de trois diocèses de la Côte d’Ivoire (Abidjan, Grand Bassam et Yopougon) pour un temps d’échange. Dans son adresse aux membres du MEJ, le Père a rappelé l’historique de l’AP, du lien entre AP et MEJ ainsi que le passage de la dénomination AP à RMPP. En outre le père a souligné l’importance de la vidéo du Pape et de l’Application Clik to Pray.

C’est dans l’après-midi que le Père Coordonnateur et son équipe, accompagnés de quelques membres du MEJ ont quitté Abobo. Le groupe s’est rendu à la communauté des sœurs Xavières située à Angré-Château pour partager un repas. Après le repas, le Père Coordonnateur s’est entretenu avec les équipes diocésaines du MEJ Abidjan, Grand Bassam et Yopougon. Chaque responsable diocésain a brossé succinctement la situation du mouvement dans son diocèse en épinglant les avancées et les difficultés rencontrées. Ils ont ensuite exprimé unanimement le souhait d’avoir un aumônier national. Pour sa part, tout en reconnaissant l’urgence et la nécessité d’un aumônier national du MEJ, le Père Directeur a d’abord encouragé ces responsables mejistes à mener le discernement et proposer éventuellement trois noms de personnes qu’ils pensent aptes à assumer cette responsabilité. Ensuite, il les a exhortés à travailler en réseau avec les mejistes d’autres pays ou régions. Enfin, il a félicité l’initiative de la première édition de la « Journée MEJ-Jésuites » qui a eu lieu à l’ITCJ le 17 mars de cette année. Le Père Georges a également encouragé les mejistes à collaborer avec les jésuites et à solliciter leur aide pour les formations, les récollections, etc. Pour plus de visibilité, il les a conseillés d’être plus actifs et plus créatifs au sein de leurs paroisses respectives. Il a visité également les responsables diocésains et les a remerciés de leur disponibilité pour la jeunesse ivoirienne.

Désiré MUKENGERE, SJ  

ITCJ-Abidjan

JÉSUITES DANS LE MONDE
Cause Mgr MUNZIHIRWA
FRONTIÈRES
PORTRAIT
GALERIE PHOTOS
NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
joomla social media module
© JESUITES 2016