Kinshasa - RDC / Luanda - Angola
15/12/2018
NOUS SUIVRE SUR

« Si Yahvé ne bâtit la maison, les constructeurs travaillent en vain », dit le psalmiste. Au terme de l’an deux de l’Université Loyola du Congo, l’on peut reconnaître avec gratitude la bonté de Dieu, qui est à l’œuvre dans cette jeune institution. C’est dans la matinée du samedi 28 juillet 2018 que s’est tenue la cérémonie de clôture de l’année académique 2017-2018.

Dès 8h30’, on pouvait voir la chapelle de la communauté saint Pierre Canisius se remplir d’une assemblée constituée d’étudiants, de professeurs, du personnel administratif, des membres de famille et autres invités. L’eucharistie, présidée par le père Ferdinand Muhigirwa, s’est voulue une messe d’action de grâce au Seigneur pour les multiples bienfaits dont cette jeune université a été bénéficiaire. Au cours de cette année tumultueuse, jonchée de moments de tension et de troubles, le Seigneur a été le vrai conducteur de la barque, qui mène son peuple à bon port. 

Dans son homélie, le père Pierre Luhata s’est penché sur la parabole du bon grain et de l’ivraie. Le bon grain, a-t-il dit, c’est l’œuvre de Dieu en nous, qui coexiste parfois avec nos finitudes, nos limites, nos faiblesses. Nous sommes donc appelés à être prudents pour conserver le bien dont le Seigneur nous gratifie, le faire fructifier, afin qu’il l’emporte toujours sur le mal. En outre, le prédicateur a invité toute l’assemblée, en particulier les étudiants et les lauréats, à être des porteurs d’excellence dans un monde en crise, à rayonner dans ce monde par la qualité de leur travail et de leur vie.

La cérémonie de clôture de l’année académique proprement dite a immédiatement fait suite à la célébration eucharistique. C’était dans un amphithéâtre archicomble que le corps académique et les heureux lauréats en toges ont fait solennellement leur entrée. Après les honneurs respectifs au Tout-puissant et à la patrie, les responsables de chacune des trois Facultés (le P. Willy Moka pour la Faculté de Philosophie, le P. Ghislain Tshikendwa pour la Faculté des Sciences Agronomiques et Vétérinaires et le P. Pierre Luhata - qui remplaçait le P. Romain Kazadi empêché - pour la Faculté des Sciences et Technologies) sont respectivement montés sur le podium pour proclamer les résultats et demander au recteur d’octroyer les grades académiques aux heureux lauréats. Après cette proclamation des résultats le recteur de l’université, le père Godez Bambi a, dans son mot de clôture, déclaré solennellement l’année académique 2017-2018 close, non sans en faire préalablement un bilan sommaire. 

Les résultats de cette année montrent que l’U.L.C. est en bonne santé et s’avance résolument vers un avenir radieux. Prolongeant une préhistoire glorieuse, l’U.L.C. continue à tracer sa route vers plus d’excellence, en produisant des bacheliers et licenciés en philosophie, des ingénieurs techniciens agro-vétérinaires et des ingénieurs techniciens en maintenance industrielle. La route est encore longue, mais les sillons tracés donnent à espérer.

Au terme de cette merveilleuse cérémonie, les invités ont été conviés à se rendre au bâtiment de la Faculté des Sciences Agronomiques et Vétérinaires où un rafraîchissement avait été préparé pour eux. Félicitations aux nouveaux diplômés et longue vie à l’U.L.C. Dans l’esprit du Magis ignatien, nous espérons que l’année 2018-2019 sera encore meilleure. Daigne le Seigneur poursuivre son œuvre dans cette institution !

 

Christian Kombe, SJ

 

JÉSUITES DANS LE MONDE
UNIVERSITÉ JÉSUITE
FRONTIÈRES
PORTRAIT
GALERIE PHOTOS
NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
© JESUITES 2016