Kinshasa - RDC / Luanda - Angola
23/10/2017
NOUS SUIVRE SUR

Inye, une aventure de foi. Dans le cadre de l'activité Bring and Buy que la communauté paroissiale a l'habitude d'organiser chaque année pendant le temps de Carême, l'idée nous est venue de réhabiliter une paroisse de la périphérie. Cette réalisation devrait être une des réponses à la préoccupation de Son Eminence le Cardinal Laurent Monsegwo Pasinya qui, lors de ses différentes interventions avec les agents pastoraux, invitait les congrégations à construire  dans la périphérie de Kinshasa. Comme Jésuite, les Exercices Spirituels nous parlent de "sentire cum ecclesiae", c'est-à-dire sentir avec l'Eglise.

Tout en réfléchissant sur la périphérie de Kinshasa, la paroisse avait déjà posé quelques pas en réhabilitant la grande salle de l'hôpital de la Rive, du home des vieillards de la paroisse saint Kiwanuka et de l'aménagement des lieux d'aisance du village Bondeko sur Kabambare, sans compte d'autres gestes de charité posés à l'endroit de nos différents centres, orphelinats, paroisses, etc.

L'idée d'aller à la périphérie ne nous a pas quittés. Par la grâce de Dieu, j'ai eu à rencontrer Monsieur l'Abbé Makamba, Curé de la paroisse sainte Marthe et Doyen. C'est auprès de celui-ci que j'ai eu des amples informations. En date du 14 mars 2014, nous avons effectué la visite de différentes succursales de la place: Saint Raymond et Notre Dame de l'Espérance. Saint Raymond, une église construite en matériaux durable et Notre Dame de l'Espérance, une église en rameaux quand il pleut, les chrétiens ne sauront pas prier. Emu, j'ai dit à l'Abbé Curé doyen, je pense que nous devons faire un geste à cette population. Au retour, je me suis refugié dans un lieu de recueillement chez les sœurs passionistes qui ont un orphelinat. Ayant déjà construit, je minimisais le coût. Au fait, je pensais avec mon cœur, c'était plus ma foi.

L'idée fut approfondie lors de la retraite du conseil paroissial élargie au Centre Nganda avec le thème: « Sacré-Cœur: Don, abandon, pardon jusqu'aux extrémités de la terre ». Par la grâce de Dieu, toute la paroisse s'est engagée pour apporter le nécessaire afin de réaliser cette œuvre. Aujourd'hui, les paroissiens sont fiers de leurs efforts. Ils ont tous compris que "donner n'appauvrit pas et garder n'enrichit pas."

Nous nous réjouissons dans le Seigneur qui nous donne le souffle de vie et qui inspire nos actions et tous nos projets, pour sa gloire et notre propre salut.

La construction de la chapelle à INYE a été une grâce et une fierté pour notre paroisse. Tous ceux qui l'ont visitée ne tarissent pas d'éloges sur le fruit des sacrifices des paroissiens du Sacré-Cœur ainsi que des hommes et femmes bonne volonté. Que le Seigneur en soit glorifié.

La paroisse continue à compter sur la générosité de chacun(e) d'entre nous. Pour que nous achevions ce que nous avons commencé ensemble et dans la joie. Ce serait un beau fruit succulent que nous offrirons en offrande à Dieu qui nous a inspiré cet engagement.

Aux chrétiens de la paroisse du Sacré-Cœur et aux hommes et femmes de bonne volonté, ne baisons pas nos bras car il y a beaucoup à faire: un presbytère et une école feront d'Inye un lieu de rayonnement. "Je sais en qui j'ai mis mon espérance"

 

Crispin Mbala, S.J.

 

 

 

INYE : Avançons au large !

JÉSUITES DANS LE MONDE
UNIVERSITÉ JÉSUITE
FRONTIÈRES
APOSTOLAT SOCIAL
GALERIE PHOTOS
NEWSLETTER
Soyez informé par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
joomla social media module
© JESUITES 2016